Rechercher sur le Site

Rythmes scolaires : où en est-on ? On veut des réponses maintenant !
Publié le 12 octobre 2021 | snudi79

Ce que l’on sait c’est que comme tous les ans, la discussion sur les rythmes scolaires est à l’ordre du jour.

Ce que l’on ne sait pas c’est :

►Avec quels calendrier et modalités, cette réflexion devra-t-elle se conduire ?
►Peut-on avoir des rythmes différents sur un même territoire administrativo-politique ?
►Quels poids des élus au sein des conseils d’école ?

ÉPISODE 1

Lors du CTSD du 3 septembre 2021, le SNUDI-FO79 a donc demandé au DASEN :

− qu’émane de ses services à l’adresse de toutes les écoles et pas seulement celles de la circonscription de Melle, une note départementale garantissant une égalité d’information qui donnerait la marche à suivre et le calendrier associé.

− que la question d’une organisation unique sur un territoire unique soit requestionnée. En effet « Mellois en Poitou » pose comme préalable à la « discussion » que les rythmes soient les mêmes partout sur son périmètre de compétence.
Quels textes et réglementation permettent de clairement trancher cette question ?

− que la problématique de « qui vote ? » au sein du conseil d’école et plus précisément combien de voix sont attribuées aux élus de la mairie et des EPCI, soit, elle aussi, définitivement tranchée.

Nous lui avons rappelé que le ministre Blanquer avait déjà répondu (publié dans le JO Sénat du 03/05/2018) à cette question posée par un sénateur (Question écrite n° 01280 de M. Jean-Marie Morisset (Deux-Sèvres) publiée dans le JO Sénat du 21/09/2017 – page 2894) :

« (…) Dans la mesure où la constitution d’un RPI résulte d’une démarche volontaire et d’un accord entre communes, la participation de chacune des communes partenaires au conseil d’école de toutes les écoles des communes membres du RPI concentré conduirait à surreprésenter les collectivités locales par rapport aux autres membres de la communauté éducative, et à déséquilibrer le rapport établi par la réglementation entre le nombre des enseignants et des représentants des parents d’élèves, qui constituent l’essentiel du conseil, et le nombre des autres membres (…) »

A ce jour aucune réponse ne nous a été adressée par le DASEN... ni à nous, ni à l’ensemble des collègues !

ÉPISODE 2
Le SNUDI-FO79 lui a donc écrit jeudi 7 octobre pour qu’il réponde à ces questions que les enseignants se posent en ce moment (Lire ce courrier ICI) à l’heure où l’on parle de la possibilité pour les écoles de re-questionner les rythmes scolaires.

ÉPISODE 3 : qu’apprend-on vendredi 8 octobre ?
Dans une prose parfois incompréhensible et envoyée dans les écoles du mellois, le président de la Com’ Com’ Mellois-en-Poitou, nous apprend que le DASEN a rencontré les maires du mellois pour leur donner la marche et le calendrier à suivre.

Les enseignants, eux, devront encore attendre…

Extrait de courrier du Président de Mellois en Poitou :

« Mesdames et messieurs les Directeurs-trices d’école,
Lors de la conférence des maires organisée le 16 septembre dernier, le DASEN a présenté aux élus la méthode et le calendrier afin d’amener à la décision le choix du rythme hebdomadaire, à savoir :
1-Décision ou non des élus de solliciter les directeurs d’écoles pour mettre à l’ordre du jour des conseils d’école la question du rythmes hebdomadaire (…) »

►Le 1er point de ce courrier communautaire suscite pour le moins le soupçon  :
Est-ce à dire que la possibilité de mettre la question des rythmes scolaires à l’ordre du jour des conseils d’école dépendra de la volonté des élus ?

Nous rappelons fermement que les directrices-eurs et les enseignants ont la main sur l’ordre d’un jour du conseil d’école.

La formulation (volontairement ?) floue du courrier instille le doute. Point de doute à avoir !

►Les 3 autre points du courrier communautaire évoquent le calendrier que le DASEN a semble-t-il donné aux élus sans que rien ne nous soit arrivé de la chaîne hiérarchique... les enseignants, encore une fois, apprécieront !

On apprend que les conseils d’école ont jusqu’à novembre, au moins, pour voter un avis sur les rythmes scolaires ET NON PAS jusqu’au vacances d’automne comme l’a imposé l’IEN de Melle.

Les enseignants ont leur mot à dire !

On a pu observer que de nombreux enseignants qui étaient plutôt favorables aux 4 jours et demi lors de l’ instauration des nouveaux rythmes scolaires sous F.Hollande, ont évolué sur ce sujet et le contexte sanitaire nous a donné l’occasion de ré-expérimenter les 4 jours l’an passé.

Nombreux sont ceux qui y ont trouvé un équilibre et un plus grand confort au travail.

Dans notre département, 199 écoles fonctionnent à 4 jours et demi (70%) et 87 écoles à 4 jours (30%).

Rappel : 85% des écoles sont à 4 jours à l’échelle nationale.

Quant aux enseignants, ils doivent impérativement se décomplexer vis-à-vis de ce choix.
Ne pas omettre un argument de taille dans cette décision : nos conditions de travail  !!
Ce n’est pas être un mauvais enseignant que de vouloir travailler en 4 jours !
Il n’est pas honteux de penser à nos « conditions de travail »... qu’on se le dise !!!

Pour le SNUDI-FO79, les enseignants ont leur mot à dire dans cette bagarre des rythmes scolaires. Les équipes qui souhaitent passer à 4 jours doivent être entendues.

Les revendications du SNUDI-FO79 :

- un cadrage national sur cette question ;
- une séparation nette entre le scolaire et périscolaire.

Nous sommes fonctionnaires d’État et devons défendre notre statut.
OUI à l’école communale !
NON à l’école territorialisée ou municipalisée !

cale




Syndiquez-vous
Barème cotisations SNUDI-FO79-2021

C’est le premier des droits, celui qui permet de défendre tous les autres !

Toutes les informations sur l’adhésion


SPIP 3.1.6 [23598] habillé par le Snudi Fo