Rechercher sur le Site

Compte-rendu du CHSCTD79 du 5 avril 2022
Publié le 12 avril 2022 | snudi79

Alors que les signalements RSST sur la violence à l’école pleuvent, le CHSCT-D du 5 avril 2022 s’est tenu en l’absence de son président, M. le DASEN et de Mme l’IEN-A  : pour FO, c’est un aveu criant du désengagement de l’Education Nationale envers ses personnels !

Dans notre déclaration liminaire à lire ci-dessous dans sa totalité, la FNEC-FP FO79 exige que le gouvernement apporte des réponses adéquates avec les moyens nécessaires, pour améliorer nos conditions de travail. Ni la pédagogie, ni des groupes de travail impuissants ne remettront sur pied notre service public de l’enseignement.

Déclaration-FNEC79-CHSCT-5avr2022

Situation sanitaire

>>> Le pic d’absence début mars entraîne des difficultés de remplacement. M. Stoll, le secrétaire général de la DSDEN, explique que les priorités sont données aux causes de maladie, de formation et les petites écoles. Actuellement, une moyenne de 35 à 40 enseignants (face élèves) ne sont pas remplacés.
→ FO a rappelé que le manque de remplaçants ne concerne pas seulement les enseignants mais aussi les AESH : même des congés maternités ne sont pas remplacés !
>>> Capteurs de CO2 : 181 ont été commandés officiellement pour le 79 pour les écoles
>>> Une réflexion est en cours sur le nombre de points d’eau dans les écoles et inciter les communes à ce qu’il y ait plus de points d’eau.

Violence à l’école

Les RSST qui concernent la violence à l’école ne cessent d’augmenter et les réponses de la DSDEN sont, pour FO insuffisantes.
Pour la FNEC-FP FO79, il est inacceptable que les IEN n’interviennent que lorsqu’il est déjà trop tard, que des collègues sont en arrêt ou que les situations sont explosives !
Pour FNEC-FP FO79, il est inacceptable que des AESH ne soient pas remplacées notamment dans les ULIS. A quoi servent les PIAL dont on nous vante tant les mérites ?
C’est pour cette raison, que la FNEC-FP FO79 s’est retiré du groupe de travail « Violence à l’école » réuni par le DASEN mais dont il reste absent. Il n’est pas question pour FO de cautionner l’inaction gouvernementale, le manque de moyens et de structures adaptées ! (lire le texte lu au DASEN ICI)

Pour la FNEC-FP FO79 il faut :
- l’application immédiate de l’article 11 du statut de la Fonction publique pour toute situation d’urgence dans lesquelles nos collègues sont menacés, harcelés, voire agressés. Dans ce cadre, nous demandons que les IEN reçoivent immédiatement les collègues victimes d’agressions pour les assurer de leur soutien et de leur protection.
- que les demandes de protection fonctionnelle soient toutes traitées en temps et en heure afin que les collègues n’attendent pas des mois voire des années avant que les préjudices subis soient enfin reconnus.
- une véritable médecine du travail (3 postes de Médecins de Prévention revendiqués par FO pour les Deux Sèvres) qui assure le suivi des agents et non des cellules d’écoute ou la RH de proximité qui ne disposent d’aucun moyen pour répondre aux besoins des personnels !
- déployer l’EMS dans l’école lorsqu’il y a danger physique avéré.

Questions diverses posées par FO

1-Déménagement de l’école Ferry et de la maternelle vers La Marelle à Bressuire :
Nous vous avions demandé en audience en janvier 2022, de permettre aux collègues qui se sont investis dans ce déménagement et notamment qui ont pris sur leur temps personnel tout un mercredi après midi, qu’elles et ils puissent récupérer ce temps sur du temps d’animation pédagogique. La FNEC-FPFO79 vous réitère cette demande et vous demande quelle suite vous donnerez à cette requête.

Réponse : le secrétaire général (SG) de la DSDEN a indiqué qu’un maximum de moyen de remplacement a été mis en place vis à vis des disponibilités de ces ressources dans une période tendue. Pour le rattrapage des heures par un allégement des animations pédagogiques, le SG dit qu’il renverra la question à l’IEN de la circonscription puisque ces heures sont gérées en interne.
A suivre.

2-Violence à l’école : depuis 2 ans, nous demandons que, quand une situation de violence en classe est connue, via un RSST ou sans RSST, il doit y avoir une réponse immédiate de l’IEN. Nous exigeons que les interventions des CPC ou de l’IEN ne soient pas une pression mise aux équipes, au directeur.trice en soupçonnant une incompétence, un manquement comme ça a pu être le cas dans plusieurs écoles.

Réponse : le SG de la DSDEN s’est étonné que les IEN ne réagissent pas immédiatement comme souhaité, une consigne leur a été pourtant passée.

/ !!\ Contactez-nous au snudi.fo79@wanadoo.fr ou au 06 95 18 68 13 si vous êtes dans cette situation et qu’aucune suite n’est donnée à vos alertes.
Le SNUDIFO79 vous accompagnera pour faire pression et pour recontrer votre IEN. Personne, que l’on soit PE ou AESH, ne doit rester seul dans ce genre de difficulté.

3-A ce sujet, quand il y a un RSST avec une phrase qui fait référence à une possible tentative de suicide : le DASEN doit intervenir TOUT DE SUITE. L’employeur doit la sécurité à ses agents.

Réponse : le SG de la DSDEN a pris note de cette demande somme toute élémentaire. En attente d’une réponse du DASEN...

4-Absence d’une AESH-co dans une classe d’ULIS : dans une école, la collègue AESH absente n’a jamais été remplacée alors que les collègues n’ont cessé de signaler les problèmes de violence dans la classe. Tous les moyens pour chercher de l’aide ont été utilisés par la collègue. La FNEC-FPFO79 demande que des moyens supplémentaires soient décidés maintenant pour remplacer les vacances de postes et accroître les moyens humains dans les écoles. Que comptez-vous faire, Monsieur le DASEN, pour cette ULIS école ?

Réponse évasive (due à l’absence du DASEN) sur le fait que M. l’IEN-ASH allait être mis au courant de la situation. Un RSST a été renseigné.

Le SNUDI-FO79 va continuer à suivre cette situation.

5-Absence de médecine scolaire en lycées professionnels : certains élèves de première année CAP et Bac Professionnel doivent absolument passer une visite médicale en début d’année scolaire afin d’évaluer leur aptitude à exercer le métier choisi. Or, cette année, ces visites médicales ont été transférées à la médecine du travail, faute de suffisamment de médecins scolaires pour les assurer, créant stress pour le personnel médical de l’éducation nationale, les enseignants, la direction, les familles et les élèves Quelles solutions proposez-vous pour régler ces dysfonctionnements à l’avenir ?

Réponse : le manque est déploré mais pas de proposition pour pallier ces difficultés.

Le SNUDI-FO79/la FNEC-FPFO79 constate qu’en l’absence du DASEN, les réponses attendues ne sont pas données et que dans ces conditions plus rien n’engage la responsabilité de la hiérarchie.
Comme une envie d’anticiper la fin annoncée et organisée par Macron et son gouvernement de cette instance, pourtant si fondamentale dans la lutte contre la dégradation de nos conditions de travail au quotidien.

Nous siègeons dans cette instance au titre de notre fédération FO de l’enseignement, la FNEC-FPFO79, Fédération Nationale de l’Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle - FORCE OUVRIÈRE

cale




Documents Liés
Déclaration-FNEC79-CHSCT-5avr2022
PDF - 55.1 ko
Syndiquez-vous
Barème cotisations SNUDI-FO79 2022

C’est le premier des droits, celui qui permet de défendre tous les autres !

Toutes les informations sur l’adhésion


SPIP 3.1.6 [23598] habillé par le Snudi Fo