Rechercher sur le Site

Le SNUDI-FO79 quitte le Groupe de travail (GT) sur « la violence à l’école »
Publié le 9 mars 2022 | snudi79

Nous avons été invités depuis l’automne 2021, avec les autres syndicats, à deux GT. En effet de nombreux signalements RSST émanant des collègues ont révélé de trop nombreux cas d’agressivité et de comportements inadaptés d’élèves ou de parents.

Pour le SNUDI-FO79, l’érosion du système scolaire met à mal les équipes, crée des tensions et engendre de la violence. Ces situations sont le fruit d’une politique générale :

- RASED incomplets : ici pas de maître E, là plusieurs postes de G non pourvus, et là-bas des psy-EN non affectés ;
- pas de départs suffisants en formation spécialisée ;
- des AESH pas assez nombreux, pas assez formé(e)s et maintenu(e)s dans la précarité sans statut protecteur ;
- pas de médecine de prévention, pas assez de médecins scolaires ;
- absence de places dans les structures spécialisées
- le glissement de l’accompagnement de l’élève vers un accompagnement institutionnel et pédagogique de l’enseignant.
- l’obtention de la Protection Fonctionnelle dès que l’agent (PE et AESH) la demande en cas d’agression d’un parent.

Sans réponse concrète par des moyens supplémentaires, rien ne s’arrangera.

Lors de ces deux GT, le DASEN a proposé que soit élaboré de manière conjointe, hiérarchie et syndicats, un tableau de procédures à destination des écoles.

Pour le SNUDI-FO79, avant d’élaborer des procédures le ministère doit répondre par des moyens à tous les manques recensés. Pour notre part, nous ne pouvons co-rédiger un document qui fera obligatoirement l’impasse sur toutes nos revendications d’accroissement des moyens. Nous ne pouvons co-signer une politique du « Dîtes-moi de quoi vous avez besoin, nous vous expliquerons comment vous en passer ».
Nous avons donc annoncé au DASEN lors de cette audience que nous ne participerions plus à ces GT.

Nous lui avons lu le texte ci-dessous expliquant notre démarche.

Déclaration-GT CHSCT- Violence à l’école-7mars2022

Pour autant nous restons mobilisés sur nos conditions de travail !

FO : demande de soutien immédiat en cas de situation difficile pour les collègues

Nous avons, à l’appui de cas concrets, demander expressément au DASEN que quand une situation difficile est connue de l’IEN, les conseillers pédagogiques soient envoyés en soutien dans la classe concernée .

C’est indispensable pour que l’enseignant(e) touché(e) par une telle situation ne reste pas seul(e), à mariner dans une culpabilité délétère.

Ce n’est pas l’enseignant qui est responsable, c’est le système scolaire qui n’assure plus le nécessaire pour que nous ne puissions assurer nos missions.
Qu’on se le dise !

Le DASEN a pris note de notre demande et a complété : la procédure d’intervention des brigades soutien va être simplifiée pour plus de réactivité et ce sont les IEN qui auront directement la main sur l’intervention de ces collègues.

Et quid d’un aménagement scolaire en cas de comportements d’élèves inadaptés ?

Nous sommes revenus à la charge ensuite pour demander des explications sur « l’aménagement du temps scolaire », évoqué lors du 2nd GT.
Il nous a bien été confirmé qu’avec l’accord du médecin scolaire (ou médecins référents faute de médecins scolaires), envisager une scolarisation partielle était possible. Pas d’exclusion temporaire mais possibilité d’un aménagement du temps scolaire.
Les enseignants doivent se saisir de cette possibilité et en faire la demande lors des équipes éducatives. A n’en pas douter, le témoignage des conseillers pédagogiques permettront d’appuyer cette demande.

Contactez-nous au snudi.fo79@wanadoo.fr ou au 06 95 18 68 13 si vous êtes confronté(e) à ces difficultés.

cale




Documents Liés
Déclaration-GT CHSCT- Violence à l’école-7mars2022
PDF - 33.8 ko
Syndiquez-vous
Barème cotisations SNUDI-FO79 2022

C’est le premier des droits, celui qui permet de défendre tous les autres !

Toutes les informations sur l’adhésion


SPIP 3.1.6 [23598] habillé par le Snudi Fo