Rechercher sur le Site

Le SNUDI-FO79 reçu par le DASEN le 17 janvier 2022 (CR)
Publié le 21 janvier 2022 | snudi79

Lundi 17 janvier, le SNUDI-FO79 a été reçu en audience par le DASEN, la DASEN Adjointe, le secrétaire général et l’IEN ASH.

Les sujets portés par notre délégation FO  :

RYTHMES SCOLAIRES dans le Mellois

Le SNUDI-FO79, le SNUipp-FSU79 et des collègues de Melle ont rencontré le DASEN le 6 janvier pour lui faire part des difficultés avec la communauté de communes du Mellois.

Le SNUDI-FO79 alerte une nouvelle fois le DASEN : la COMCOM de Mellois en Poitou (CCMP) continue de donner de faux chiffres aux élus et de sortir du cadre réglementaire auquel ils sont astreints.

Les dirigeants de la CCMP ne reconnaissent pas les chiffres que nous avons collectés, qui sont pourtant ceux que le DASEN a retenus.

Les élus communautaires risquent de voter le 20 janvier sur la base de chiffres faux et d’arguments fallacieux.

Les dirigeants de la CCMP ont par exemple décidé de compter les écoles et non les conseils d’écoles, pourtant seuls habilités à émettre un avis sur de futurs rythmes scolaires.

Ils ont également choisi opportunément d’intégrer dans leurs chiffres les écoles communales qui ne sont pourtant pas dans leur champ de compétences !

Les dirigeants de cette CCMP tordent la réalité !

Le DASEN a reconnu la véracité de nos arguments.

Mercredi, il rencontre la CCMP pour lui faire part des chiffres qui montrent qu’une majorité des conseils d’écoles de cette CCMP sont pour les 4 jours.

Jeudi, réunion du conseil communautaire.

Le SNUDI-FO79 et le SNUipp-FSU79 invitent les collègues à venir rencontrer les élus et porter les voix des conseils d’écoles .
RDV jeudi 20 janvier à la salle des fêtes de CELLES/BELLE à 18H00

COVID

- Les masques chirurgicaux arrivent les 27 et 28 janvier 2022

- Les masques FFP2 : tous les personnels qui veulent en bénéficier doivent se faire connaître auprès de la DSDEN et en faire la demande.

Mais ni précision sur la quantité, ni sur la date de livraison. Dès le début de la pandémie, le SNUDI-FO demandait des masques FFP2 !

- Pour les AESH, les masques sont reçus par le rectorat et redistribués, ce qui explique un délai plus important parfois.

- Tous les personnels (enseignants ou AESH) mal-entendants ou travaillant auprès d’élèves mal-entendants ont eu des masques inclusifs.

- Les capteurs de CO2 : la DSDEN se met en lien avec la préfecture et avec les municipalités car il existe une subvention par l’État jusqu’en avril. Cette subvention existait déjà mais avait peu été sollicitée par les municipalités en novembre.

- Problème du remplacement lié à la crise sanitaire et surtout à l’absence de recrutement : ils essaient de recruter des contractuels mais ne trouvent pas de candidats. FO a une nouvelle fois revendiqué des recrutements d’enseignants sous statuts et condamner cette politique gouvernementale.

AESH

- 7 ETP ont été recrutés en début d’année civile pour le département. Cela représente environ 11 postes nouveaux d’AESH, ce qui au regard de la pénurie de personnel est totalement dérisoire !!

D’ailleurs l’IEN-ASH reconnaît qu’il y a encore des élèves qui ont des notifications à 100 % non accompagnés.

- Comme à son habitude, l’IEN-ASH (avec l’assentiment du DASEN) questionne les notifications individuelles émises par la MDPH : « Pourquoi dans les Deux Sèvres, connaît-on une augmentation de 25% de l’accompagnement individuel ? »

FO lui a demandé de préciser ses sous-entendus... pas de réponse mais la suspicion est bel et bien jetée sur la MDPH.

On comprend clairement que le DASEN veut marcher sur les plates-bandes de la MDPH en remettant en cause ses compétences.

Pour le SNUDI-FO79, il est hors de question, sous prétexte de manque de moyens en terme d’AESH, que l’Éducation Nationale force l’accompagnement mutualisé et diminue encore et toujours les heures d’accompagnement !

Le SNUDI-FO79 demande le respect des notifications !

Tenez-nous au courant des situations de non accompagnement de vos élèves au snudi.fo79@wanadoo.fr

Violence à l’école (des élèves, des parents...)

Suite au Groupe de Travail CHSCT sur les violences à l’école , le SNUDI-FO79 s’est interrogé sur ce qui a été dit par la DSDEN lors de ce GT :

« Il n’y a pas de distinction entre protection fonctionnelle et protection juridique »
Pour FO, cet amalgame n’est pas acceptable car la protection fonctionnelle englobe la protection juridique. Elle va au delà de l’aspect juridique. Elle définit le fait que l’agent agressé dans le cadre de ses missions, puisse se retourner vers sa hiérarchie et demander que celle-ci le protège. « Je ne suis pas agressé en tant qu’individu mais en tant qu’agent (PE, AESH,…) du service public de l’Éducation Nationale ». La protection fonctionnelle, c’est l’institution qui se substitue à l’agent.

« Il faut porter plainte pour pouvoir ensuite bénéficier de la protection fonctionnelle »
Pour FO, cette affirmation est fausse. Le seul préalable à l’obtention de la protection fonctionnelle, c’est de la demander.

Pour plus de précision, pour une aide à monter un dossier, contactez-nous : snudi.fo79@wanadoo.fr ou au 06 95 18 68 13

A ce sujet, le SNUDI-FO79 a évoqué les postes de « maîtres G » non pourvus dans notre département.

Rappelons qu’il existe 7 postes de maîtres G dans le département mais seulement 5 sont pourvus. Nous n’en sommes même pas à 1 poste par circonscription, ce qui serait pourtant encore bien insuffisant !

Le DASEN répond par l’absence des candidats.

Nous lui avons répondu que c’est par la revalorisation des conditions de travail (enveloppe contrainte des déplacements...), par un vrai plan de départ en formation.

L’an prochain, pour le RASED, seuls 2 PE partiront : 1 CAPPEI « Aide à Dominante Pédagogique » (ancienne option E) et 1 CAPPEI « Aide à Dominante Relationnelle » (ex option G).

Pour FO, proposer une bascule des maîtres E vers les maître G après validation des modules nécessaires n’est pas acceptable. L’amélioration du « climat scolaire » passe aussi par la création massive de postes afin que chaque RASED soit complet.

Auto-évaluations et évaluations d’écoles

A quoi servent ces évaluations ?

Pour le SNUDI-FO79, ces évaluations internes et externes consistent à chercher au sein de chaque école, les raisons des dysfonctionnements du système éducatif. Cela revient à faire porter cette responsabilité aux personnels et ne surtout pas exiger du ministère des moyens, des postes et des recrutements nécessaires pour améliorer nos conditions de travail.

Nous reviens à l’esprit la sentence d’un ancien ministre de l’EN qui disait que « l’école doit devenir son propre recours »

C’est également ce qui se passe avec les évaluations CP de Blanquer, avec l’idée de « l’accompagnement pédagogique » contenu dans PPCR et avec la formation continue actuelle qui ne se résume que par des plans français ou maths via les formations en constellations...

Le DASEN nous a informé que le calendrier des évaluations d’école est pour le moment suspendu.

La DASEN-adjointe insiste sur la volonté formatrice et bienveillante de l’auto-évaluation d’école.

Le SNUDI-FO79 lui rappelle qu’il n’a pas la même lecture et s’inquiète de ces évaluations déguisées auxquelles vont participer municipalités, parents et même élèves (comme à Paris) !

Les auto-évaluations/évaluations d’écoles... comme une entreprise d’auto-culpabilisation et d’autoflagellation des personnels !

FUSION D’ECOLE

Le SNUDI-FO79, alerté par des équipes enseignantes, a demandé au DASEN d’arrêter de promouvoir les fusions d’écoles par les IEN.

Le DASEN dit qu’il ne va pas imposer de fusion d’écoles aux municipalités qui les refusent.

Attention ! Contrairement à ce que certains IEN promettent, la fusion rime souvent avec fermeture de classe dans les deux ans !

Pour plus de précision, contactez-nous : snudi.fo79@wanadoo.fr ou au 06 95 18 68 13

cale




Syndiquez-vous
Barème cotisations SNUDI-FO79 2022

C’est le premier des droits, celui qui permet de défendre tous les autres !

Toutes les informations sur l’adhésion


SPIP 3.1.6 [23598] habillé par le Snudi Fo